Stagiaire à la CLEDA

Photo digue pour article 2Durant 10 semaines, la CLEDA a accueilli un stagiaire de Master 2 (Université de Savoie) afin de réaliser une première investigation sur les ouvrages de protection contre le risque inondation situés dans le bassin versant du Drac. Un inventaire exhaustif des ouvrages protections et de franchissement a été mené à partir des nombreuses sources existantes (RTM, DDT 05, CLEDA, …). Une investigation de terrain a été menée en complément. Ainsi ce travail de stage débouche notamment sur un SIG assez complet et essentiel pour la CLEDA et ses partenaires. Une première classification et priorisation des ouvrages a été réalisée afin de percevoir au mieux les différents enjeux en matières de protection contre les inondations qu’il peut y avoir sur le bassin versant du Drac Amont.

Modernisation du réseau de suivi hydrométrique

Photo station pour article 1Comme prévue, la modernisation et l’extension du réseau de mesure hydrométrique CLEDA va avoir lieu et débutera très prochainement.
Deux nouveaux sites vont être équipés d’un radar hydrométrique (mesure des hauteurs d’eau toutes les heures). Il s’agit de l’Ancelle, au niveau du pont de Frappe, et du torrent de Buissard.
Les 4 stations existantes et exploitées par la CLEDA depuis 2007, vont quant à elles être modernisées afin d’optimiser leur fonctionnement et les résultats obtenus. L’opération devrait s’achever en début d’automne.

La compétence GEMAPI

La loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (dite loi MAPTAM) a créé une compétence ciblée et obligatoire relative à la Gestion des Milieux Aquatiques et à la Prévention des Inondations (GEMAPI). Les dispositions relatives à cette compétence sont prévues pour rentrer en vigueur au 1er janvier 2016. 

Cette compétence a été confiée aux communes, avec transfert aux établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre (Communautés de communes). Les communautés de communes pourront déléguer cette compétence à un syndicat mixte qui sera labellisé par arrêté préfectoral Etablissement Public d’Aménagement et de Gestion des Eaux (EPAGE).

Ainsi pour appréhender au mieux les tenants et aboutissants de cette nouvelle compétence, la CLEDA va engager en 2015 une réflexion à l’échelle du bassin versant du Drac amont. Cela prendra notamment la forme de discussions avec les élus et les services de l’Etat ou encore le recrutement d’un stagiaire pour une période de 2.5 mois afin de cerner au mieux ce qu’impliquera la mise en application de cette compétence.

Une gestion partagée des risques naturels

Partant du postulat que l’implication des acteurs locaux dans la gestion des risques permettrait la mise en place de processus cohérents à une échelle territoriale, les Services de l’Etat ont élaboré une stratégie en matière de prévention et de gestion des risques.

Dans ce contexte, l’Etat propose de mettre en place une stratégie de gestion partagée des risques naturels à l’échelle d’un territoire « test » : le bassin du Drac amont (Haut Champsaur / Champsaur / Valgaudemar). Si cette démarche s’avère concluante sur le bassin du Drac, elle sera par la suite étendue à l’ensemble du département des Hautes Alpes. 

Cette proposition a été validée par les membres du comité syndical CLEDA en décembre 2014 puis par Commission Départementale des Risques Naturels Majeurs en janvier 2015. Dans la continuité, une réunion s’est déroulée en février 2015 en présence de l’ensemble des maires des communes concernées.

Nouveaux projets pour 2015

En 2015, la CLEDA engage deux nouveaux projets.

Dans la cadre du Plan de gestion, des curages d’entretien des cours d’eau ont été réalisés ces deux dernières années et ont permis le curage de 4 sites prédéfinis et nécessitant une intervention. Dans la continuité, la CLEDA va engager une opération de gestion de la végétation. Il s’agira d’un entretien préventif qui s’avère nécessaire uniquement sur les secteurs à enjeux, pour éviter tout risque d’embâcles et de débordements. Ces secteurs sont essentiellement localisés en amont des ponts. 

Schéma d’économie et de gestion de la ressource en eau

Débutée en octobre 2013, la définition du schéma d’économie et de gestion de la ressource en eau vient de s’achever. Cette étude poursuivait un double objectif : sécuriser les usages de la ressource en eau tout en garantissant la fonctionnalité biologique des cours d’eau.

Afin de mener à bien ce travail de co-construction, plusieurs ateliers de concertation se sont déroulés avec les usagers et les  collectivités des sous- bassins versants concernés à savoir la Séveraissette, le Buissard, l’Ancelle et le Haut-Drac. 

Ainsi l’étude aboutit à la production d’un schéma d’économie et de gestion de la ressource en eau composé d’une quinzaine d’actions permettant de répondre au double objectif poursuivi.

La CLEDA déménage

Dans le courant du mois d’octobre 2014, la CLEDA a changé de locaux et s’est installée au premier étage du Centre Social de Saint Bonnet en Champsaur.

Nouvelle adresse postale exacte :

Syndicat CLEDA
Centre Social - Place Waldems 
05500 St-Bonnet-en-Champsaur.

Merci de bien veiller à ne plus mettre « Mairie » dans l’adresse postale.

Les coordonnées téléphoniques et de courriers électroniques restent inchangées.

Entretien des cours d’eau (Seconde phase)

La seconde phase des travaux d’entretien des cours d’eau s’est achevée cet automne.

Les deux derniers sites (commune de la Chapelle-en-Valgaudemar) ont été traités en septembre 2014. Dans un premier temps, près de 6 000 m3 de matériaux ont été extraits sur le secteur à l’aval de la passerelle de l’Oratoire. Ensuite, la confluence entre la Séveraisse et le torrent du Bourg a été traité et ce sont environ 2 500 m3 de matériaux qui ont été prélevés permettant ainsi au torrent du Bourg de retrouver un espace de fonctionnement optimisé (cf. illustrations).

Plus d'info : Entretien des cours d’eau

Schéma d’économie et de gestion

La définition du schéma d’économie et de gestion de la ressource en eau se poursuit.
Pour rappel, cette étude poursuit un double objectif : sécuriser les usages de la ressource en eau tout en garantissant la fonctionnalité biologique des cours d’eau.
Plusieurs scénarios regroupant différentes actions ont été établis. Ils ont été récemment présentés aux membres du COTEC et de nouveaux ateliers avec les usagers vont être programmés prochainement. L’étude devrait s’achever cet hiver.

Un nouveau Président pour la CLEDA

 Suite aux récentes élections municipales, le Comité Syndical a été renouvelé. Rassemblés le 16 mai 2014 pour la première séance plénière, les membres du comité syndical ont élu Monsieur Patrick RICOU, actuel maire d’Orcières, à la Présidence de la CLEDA.

Il succède ainsi à Monsieur Jean-Pierre FESTA qui a occupé ce poste durant 9 ans.

Contactez-nous

  • Adresse.
    CLEDA
    Place Waldems
    05500 Saint-Bonnet en Champsaur

    Tél. 04 92 24 02 05
    Fax 09 82 63 68 93
  • Mail.
    Pour nous contacter par mail cliquez ici.

DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd