Travaux de restauration du lit du Drac

Entre le Plan d’eau du Champsaur et le pont des Barraques, sur une portion d’environ 3.5 km, le Drac s’est enfoncé de 4 mètres depuis les années 60. 

Ce phénomène s’est renforcé avec le resserrement du lit dû aux différentes installations humaines de ces dernières décennies et aux crues de 2006 et 2008. 

Recharge sédimentaire

Cela a conduit à un déficit de matériaux solides (galets) et à la mise à nu de la couche d’argiles tendres. Résultat, le Drac creuse son lit dans la couche d’argile et s’enfonce un peu plus chaque année. 

Et les conséquences sont lourdes. En s’enfonçant, le Drac déstabilise les berges, les versants et fait disparaître la ripisylve et la vie piscicole. 

A terme, et sans l’opération de recharge sédimentaire et d’élargissement du lit du Drac, le Plan d’eau du Champsaur, des habitations et des routes seront menacés, l’incision s’accentuera et se propagera à l’amont et à l’aval. 

La largeur du lit sera donc portée à un minimum de 80 m au lieu d’une trentaine de mètres actuellement. Au total, ce sont 450 000 m3 de matériaux graveleux qui seront déposés pour rehausser le lit du Drac et contrecarrer l’incision dans les argiles. 

Cela fait de cette opération de recharge sédimentaire la plus importante jamais réalisée en France, en termes de volume. 

Le coût des travaux est estimé à 4,5 millions d’euros financé par la Communauté de Communes du Champsaur, l’Agence de l’Eau, la Région, le Département et l’Union Européenne.

L’avant-Projet est issu d’un partenariat entre l’Institut Polytechnique de Turin et le Conseil Général des Hautes-Alpes (Programme Européen transfrontalier Pellidrac).

La réalisation des travaux a été confiée par la CLEDA à un groupement d'entreprises dont le mandataire est CHARLES QUEYRAS TP.

Les travaux ont débutés en novembre 2013 et se sont achevés en mai 2014.

Outre les travaux de terrassement et de mouvements de terre, des corridors biologiques ont été créés ou restaurer. Via les techniques du génie végétal, certaines berges vont être renforcées. Le linéaire concerné par ces techniques est de 4 km. Cette réalisation a été confiée aux entreprises FESTA SAS et ARBRES ET TECHNIQUES et la mission devrait s'achever à l'automne 2014 avec le bouturage.

Cliquez sur les images ci-dessous pour voir le diaporama.

Contactez-nous

  • Adresse.
    CLEDA
    Place Waldems
    05500 Saint-Bonnet en Champsaur

    Tél. 04 92 24 02 05
    Fax 09 82 63 68 93
  • Mail.
    Pour nous contacter par mail cliquez ici.

DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd