Catégories
Entretien des cours d'eau GEMAPI

La restauration des profils du Drac

Au cours du printemps et de l’automne 2020, la CLEDA a réalisé des travaux de rechargement sédimentaire du Drac à Brutinel et à proximité du plan d’eau du Champsaur pour limiter le phénomène d’incision du lit. L’incision, c’est à dire le creusement du profil du lit dans le matelas alluvial par manque de matériaux sédimentaires engendre la déstabilisation des berges, la linéarisation du cours d’eau et une perte globale de qualité des eaux et de biodiversité.

DRAC A BRUTINEL AVANT TRAVAUX
Le Drac à Brutinel avant travaux
Incision du lit
DRAC A BRUTINEL APRES TRAVAUX
Le Drac à Brutinel après travaux
Rechargement sédimentaire du lit

Les matériaux de rechargement du Drac on été prélevés sur le Méollion, torrent affluent du Drac blanc dont la charge sédimentaire est excédentaire. La surcharge de sédiment, et donc le rehaussement du profil du lit d’un cours d’eau peut entrainer un rehaussement du niveau d’eau en cas de crue et des débordements sur les enjeux voisins. Le Méollion est justement bordé par le hameaux des Martins en rive gauche de son cône de déjection. Le curage du Méollion est ainsi rendu nécessaire pour limiter le risque de débordement sur le hameau des Martins.

Méollion avant travaux
(Amont pont D944)
Charge sédimentaire importante et réhaussant le profil du lit

Méollion apres travaux
(Amont pont D944)
Curage de 2000 m3 de matériaux excédentaires

Méollion avant travaux
(Aval pont D944)

Méollion apres travaux
(Aval pont D944)