Plan de Gestion de la Ressource en Eau

Depuis une dizaine d’années, le bassin versant du Drac fait l’objet de tensions récurrentes sur la ressource en eau entre usagers, dues aux pressions de prélèvements importantes et à plusieurs sécheresses. Durant ces périodes de tensions, la mise en œuvre graduée de restrictions de l’utilisation de l’eau via des d’arrêtés sécheresse a été nécessaire (21 arrêtés préfectoraux de 2003 à 2017).

Ces situations de crises chroniques ne sont pas compatibles avec l’objectif d’assurer une gestion durable de la ressource en eau satisfaisant à la fois tous les usages ainsi que les besoins du milieu naturel. En outre, le maintien du bon état quantitatif des masses d’eau, imposé par la Directive Cadre sur l’Eau (DCE), n’est pas réaliste en l’état.

Le PGRE a pour objet de définir les actions nécessaires à l’atteinte et au maintien du bon état de quantitatif des eaux superficielles et souterraines du Drac amont. L’adoption de nouveaux comportements est une priorité. Ils sont fondés sur le partage de l’eau, l’efficacité des infrastructures et les économies d’eau.

Depuis 2012 la CLEDA mène des études en vue de mieux équilibrer la gestion de la ressource, notamment une étude d’évaluation des volumes prélevables et un schéma d’économie et de gestion de la ressource en eau. C’est dans la continuité de ces démarches que la CLEDA a co-constuit avec les acteurs du territoire le programme du PGRE.