Gestion et valorisation des données hydrologiques CLEDA

Jaugeage aux DauphinsDurant 16 semaines, la CLEDA a encadré un stage de 2ème année d'école d'ingénieur ayant pour sujet la gestion et la valorisation de données hydrologiques acquises depuis près de 10 ans sur le bassin versant du Drac par la CLEDA et les autres partenaires.

La stagiaire a analysé les données récoltées par la CLEDA depuis bientôt 10 ans afin de répondre aux objectifs suivants :

- Dégager une évolution de la ressource en eau à l’échelle du bassin versant ;

- Réaliser des analyses statistiques hydrologiques en période d’étiages et de crue ;

- Actualiser et consolider les données hydrométriques disponibles (études volumes prélevables) ;

- Améliorer le paramétrage du réseau de mesure de stations hydrométriques de la CLEDA.

 

Afin de cerner au mieux la chaine de récupération, de traitement et d'utilisation des données récoltées, la stagiaire à participer aux missions de terrain (gestion des stations, jaugeages,...), à manipuler la plateforme de récolte et de traitement des données, à participer à la rédaction de bilans hydrométriques et à des réunions au sein desquelles les résultats étaient présentés.

 

Les scolaires au bord du Drac

3.5 Sortie avec les étudiants de lENSE3

Sortie avec les étudiants de l'ENSE3

Au cours du mois de Mars 2016, les chargés de missions CLEDA ont encadré 3 sorties scolaires au bord du Drac. Chacune poursuivait un objectif précis et le public était différent. Les étudiants de Licence Professionnelle Métiers de la Montagne d’Aix-Marseille sont venus découvrir les différentes problématiques du bassin versant du Drac et la CLEDA au travers de ses missions. Les étudiants en 2ème année d’école d’ingénieurs ENSE3, filière Hydraulique, Ouvrages et Environnement de Grenoble se sont intéressés tout particulièrement aux travaux de restauration du lit du Drac et ont parcouru à pied l’ensemble du linéaire restauré via la piste du bord de Drac. Enfin, les élèves de CM2 de l’école primaire de Pont-du-Fossé se sont intéressés aux « Trésors de mon village » que sont le Drac, via la découverte de son fonctionnement au rythme des saisons et des différents usages de son eau, et l’adoux des Foulons qui est écosystème fragile et particulier.

3.6 Sortie avec les CM2 de Pont du Fossé

Sortie avec les CM2 de Pont du Fossé

Etudes hydromorphologiques du Drac et de la Séveraisse

3.4 etude hydromopho

Plan de vol du levé LIDAR 2015 sur le Drac - SINTEGRA/BURGEAP 2015

A l’automne 2015 et dans le cadre du Programme Européen ALPERIL, le Département des Hautes-Alpes a missionné deux bureaux d’études grenoblois (SINTEGRA et BURGEAP) pour réaliser une étude hydromorphologique du lit du Drac. Ainsi, des levés topographiques LIDAR ont été effectués et une analyse comparative de ces données et de celles de 2009 a été accomplie. L’objectif était de mettre en avant les évolutions hydromorphologiques du lit du Drac et notamment sur l’emprise restauré dans le cadre des travaux d’élargissement et de rehaussement du Drac réalisés en 2014 en amont de Saint-Bonnet-en-Champsaur. Dans la continuité de ce travail, la CLEDA va réaliser durant l'automne 2016, une opération similaire sur le lit du torrent d'Ancelle, de la Séveraissette et sur la Séveraisse.

Etude hydromorphologique de la Séveraisse

 

Expérimentation PAPAM

Au cours de l’année 2015, des groupes de travail constitués notamment d’élus et de techniciens des communautés de communes du Haut Champsaur, du Champsaur et du Valgaudemar ainsi que de la CLEDA ont participé à une expérimentation proposée par la Préfecture des Hautes-Alpes et émis des propositions pour aller vers une gestion des risques naturels mieux partagée par tous les acteurs et plus efficace.

A la vue de la richesse des échanges et des résultats, les 3 communautés de communes ont jugé pertinent de poursuivre cette démarche en 2016 par l’établissement d’un Plan d’Action et de Prévention des Aléas de Montagne (PAPAM). Cette démarche est soutenue par l’Etat. Le Service RTM (Restauration des Terrain en Montagne) de l’ONF et le PARN (Pôle Alpin des Risques Naturels) sont les porteurs techniques de cette démarche.

Des réunions de travail avec les élus du territoire ont déjà été menées afin d’avancer dans cette expérimentation. Plusieurs rencontres sont prévues au cours de l’année afin d’aboutir fin 2016 à un véritable programme d’actions concret qu’il s’agit ensuite de mettre en œuvre.

Les partenaires techniques de l’expérimentation PAPAM

3.3 PAPAM

2ème phase de l’entretien de la végétation

3.2 entretien végétation

Secteur en amont du Plan d'eau

En 2015, la CLEDA a mené une 1ère phase de travaux d’entretien de la végétation du lit et des berges du Drac. Ces travaux ont été réalisés à l’automne sur 3 sites (secteur de Pont-du-Fossé, secteur amont du Plan d’eau du Champsaur et secteur du Motty). L’opération a consisté en l’arasement d’iscles, le dessouchage et le billonnage des bois morts. En 2016, la CLEDA va mener réaliser une 2nde phase de travaux sur un plus grand nombre de sites sur le Drac mais aussi sur la Séveraisse. L’objectif est de préserver les enjeux de tout risques d’inondation via la création d’embâcles mais également de prévenir l’arrachage de certains arbres déstabilisés en berge. Les travaux seront effectués l’automne.

Lire l'article complet

Bilan des travaux de restauration 2 ans après

3.1 drac 2 ans aprèsLes travaux de restauration du lit du Drac se sont achevés au printemps 2014. Aujourd’hui, 2 ans après les premiers résultats apparaissent. L’analyse de la photo aérienne de 2015 permet de se rendre compte de l’élargissement du lit qui a été réalisé pour lui rendre un espace de bon fonctionnement conséquent. Le long du plan d’eau du Champsaur, là où le lit du Drac est le plus étroit, le faciès en tresses escomptés avant les travaux se forme progressivement. Dès l’achèvement des travaux des zones humides se sont reformées sur les berges du Drac. Les ornithologues ont également rapidement signalé le retour d’espèces emblématiques du Drac qui avait disparu du secteur. C’est le cas par exemple du Martin Pêcheur. L’analyse de l’évolution du nombre de frayère est également un bon indicateur du renouvellement du lit du Drac. Avant travaux, l’ONEMA avait dénombré moins de 5 frayères sur les 4 km de ce secteur. Un nouveau comptage a été réalisé durant l’hiver 2015/2016 et près d’une trentaine de frayères ont ainsi été recensées sur ce même secteur. D’autres évolutions apparaitront au fur et à mesures des évènements hydrologiques du Drac.

Lire l'article complet

 

Captage de l'eau du Drac - Enquête publique

dl 30 octobre 2015 captage de l eau du dracDepuis le 27 octobre 2015 et jusqu’au 27 novembre 2015, une enquête publique se déroule sur les communes de Gap, Orcières, Champoléon, St Jean St Nicolas.
Elle porte sur le dossier de demande d’autorisation sanitaire pour la prise d’eau de surface des Ricous (Drac) et la prise d’eau brute dans la réserve des Jaussauds alimentant la ville de Gap déposé par l’ASA du Canal de GAP (Cf. Article du Dauphiné Libéré du 30 octobre 2015).

Un Collectif a été créé par des habitants de Champoléon.
Il s’agit du « Collectif DRAC - Défense du Réseau Aquatique du Champsaur ».
Toutes les informations relayées par ce collectif sont disponibles sur le site internet suivant : http://collectif-drac.fr/, ainsi que sur leur page Facebook.

Cheminement le long du Drac

drac promenadeSuite aux travaux de Restauration du lit du Drac, un cheminement piéton a été mis en place entre le Plan d’eau du Champsaur et Saint-Bonnet-en-Champsaur.
La ballade d’environ 8 km aller/retour peut se faire au départ du Plan d’eau du Champsaur à Saint-Julien ou au niveau du parking de la déchetterie à Saint-Bonnet.
Depuis la fin des travaux au printemps 2014, on peut observer non seulement la végétalisation des abords du Drac et la régénération de ripisylve mais également la recolonisation de cet espace par de nombreuses espèces : canards, martin-pêcheur, truites, chabots, … Afin de protéger cet écosystème encore fragile, nous appelons chacun à faire preuve de bon sens afin de préserver cet espace.

Communication autour des travaux de restauration du Drac

Logo IFORE pour article 3L’IFORE (Institut de Formation de l’Environnement) a réalisé, pour le compte du Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, un film sur les travaux de restauration du Drac menés par la CLEDA entre 2013/2014. Ce document intitulé « La restauration écologique du Drac : un projet de territoire » a pour objet de présenter la mise en place d’une gestion concertée et collective dans le cadre de cette opération. Le film est en cours de finalisation et sera mis en ligne sur le site internet de la CLEDA dès que possible.

L’Agence de l’Eau, a entrepris récemment la réalisation d’un ouvrage regroupant les témoignages et récits des acteurs du territoire qui ont mis en place des projets structurants et exemplaires sur le bassin Rhône-Méditerranée-Corse. Les travaux de restauration du Drac ont été sélectionnés pour faire partie de cet ouvrage. L’objectif est de montrer le projet sous son aspect humain au travers les motivations des porteurs et son impact sur le territoire. La publication devrait avoir lieu en septembre 2015.

Contactez-nous

  • Adresse.
    CLEDA
    Place Waldems
    05500 Saint-Bonnet en Champsaur

    Tél. 04 92 24 02 05
    Fax 09 82 63 68 93
  • Mail.
    Pour nous contacter par mail cliquez ici.

DMC Firewall is developed by Dean Marshall Consultancy Ltd